10 et moins/20, Anna McPartlin, Années 2010, contemporain

Les Derniers jours de Rabbit Hayes – Anna McPartlin

  • Titre: Les derniers jours de Rabbit Hayes
  • Auteur: Anna McPartlin
  • Date de publication: 2016
  • Traduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec
  • Pages: 474
  • Genre: Contemporaine
  • Maison d’édition: Pocket

Quand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir : Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant ; Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille ; Marjorie, sa meilleure amie et confidente ; et enfin Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule. À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. Et Rabbit a quelques idées bien particulières pour leur faciliter la tâche. Mais très peu de temps pour les mettre en œuvre…

Il s’agit d’un livre qui a connu un beau succès médiatique il y a de cela 4 ou 5 ans en recevant des avis dithyrambiques de la part de quasi tous les lecteurs. J’ai profité de la présence de l’autrice sur un salon pour faire l’acquisition de ce roman, en étant déjà, à ce moment-là, peu convaincue. Cela n’a pas loupé, je ne suis pas parvenue à le lire. J’ai commencé par en lire 50 pages en 2017 avant d’abandonner et de le reprendre en 2020, en désespoir de cause. Pourquoi n’avais-je donc pas envie de lire ce livre? Déjà, les thèmes développés font tout sauf envie… La maladie, le deuil, l’acceptation de la perte d’un proche… Pas vraiment un univers fictif dans lequel il est réjouissant de se plonger. Et puis, deuxième défaut, ce livre plait à (presque) tout le monde, c’est louche…

Reste à savoir, à présent, si la lecture vaut le détour? Si mes préjugés étaient censés, ou non? Globalement je suis très déçue par cette lecture. Mais si je devais lui trouver un point positif, c’est qu’on est loin du pathos vendu sur la quatrième de couverture. Si les thèmes développés sont émouvants, il s’agit tout de même d’un roman « feel-good » (oui, ça fait bizarre, dis comme ça…).

Ce qui m’a déçu c’est que la plume de l’autrice (ou bien la traduction, je n’en sais rien) est sans saveur et que la surenchère facile du drama m’a très vite laissée de marbre ou laissée sur le bord de la route, choisissez le châtiment que vous préférez… (cf. l’histoire de Johnny pour ceux qui l’ont lu…). Un brin caricatural, les personnages, bien que très variés par leur personnalité respective, n’ont que peu d’intérêt. J’ai eu l’impression de suivre une famille en train de raconter, par des points de vue narratifs différents, leur manière d’appréhender la perte d’un personnage qui semble être vraisemblablement extraordinaire mais que le lecteur ne rencontre jamais vraiment. C’est vraiment dommage. En tout cas, pour ma part, je n’ai pas ressenti d’empathie du tout.

Je n’ai pas réussi la rencontre avec ce livre que beaucoup d’entre vous semble avoir eu en le lisant. Peut-être pas le bon moment, peut-être me suis-je mis moi-même quelques freins en ne voulant pas entrer trop précisément au coeur de l’histoire. Bref, je ne vous recommande pas cette lecture, mais il est très probable qu’elle puisse vous plaire vu son énorme succès en librairie.

8/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s