10 et moins/20, 2020, Fantasy, romance, Stephenie Meyer

Midnight Sun – Stephenie Meyer

  • Titre: Midnight Sun
  • Auteur: Stephenie Meyer
  • Date de publication: 2020
  • Traduit de l’anglais par Luc Rigoureau
  • Pages: 798
  • Genre: Fantastique, Bit-lit
  • Maison d’édition: Hachette

C’est l’histoire d’un lycéen pas banal. Edward est d’une beauté qui frôle l’absurde, mais ce n’est pas ça qui fait sa non-banalité, quoique ça y participe En vérité, c’est un vampire… Il vit avec sa famille, composée de ses frères et sœurs Jasper, Alice, Rosalie et Emmet, d’Esme sa mère et de Carlisle son père qui est médecin. La particularité de cette famille de vampires ? Il sont « végétariens », et oui, ils ont appris à résister à l’appel de la chasse des humains et se nourrissent d’animaux sauvages comme les ours et les cerfs.
Mais la vie d’Edward va être chamboulée par l’arrivée de Bella Swan qui emménage chez son père, Charlie le chef policier de la ville. Premièrement, elle attire son attention car il n’arrive pas à lire ses pensées. Certains vampires ont des dons particuliers, Edward, lui, peut lire dans les pensées de n’importe qui. Seulement, pas elle, pour une raison inconnue. Deuxièmement, le parfum du sang de la jeune fille est inexplicablement irrésistible…

Oui, oui je l’avoue sans honte… J’ai lu Midnight Sun cet été, la semaine de sa sortie, d’ailleurs. J’avoue également avoir ressenti beaucoup de satisfaction au moment de son acquisition. Pour ceux qui l’ignorent, Midnight Sun est le premier tome de Twilight du point de vue narratif d’Edward Cullen.

Bon, j’ai vite déchanté. C’est vraiment nul. Nullissime même. Il y a beaucoup trop de lenteurs dans ce récit. Les lecteurs assidus connaissent déjà tous les détails… L’histoire vue d’Edward pourrait être intéressante car cela permet d’en apprendre plus sur la famille Cullen par exemple. Mais pourquoi ne pas en apprendre un peu plus sur le passé de ce personnage? Tous ces passages apportent de la lenteur qui nuisent énormément au dynamisme général du roman. Le personnage d’Edward devient même très agaçant avec toutes ses pérégrinations interminables. Sa façon de considérer Bella est presque creepy et ne fait pas du tout rêver (est-ce une volonté délibérée de l’autrice?). Il est presque aussi barré que Joe dans la série You…

Peut-être que ce livre aurait pu me plaire s’il était sorti à l’époque de mes 16 ans où Twilight évoquait encore quelque chose d’un peu frémissant dans ma vie de lectrice. 12 après, la magie opère trop peu, tout cela pour la modique somme de 19,9€… ça fait cher la nostalgie, non?

8/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s