La Ferme – Tom Rob Smith

  • Titre: La Ferme
  • Auteur: Tom Rob Smith
  • Date de publication: 2014
  • Traduit de l’anglais par Elisabeth Peellaert
  • Pages: 384
  • Genre: Thriller
  • Maison d’édition: Pocket

Enfant unique, élevé dans une famille soudée, entre un père britannique et une mère suédoise, Daniel, 29 ans, n’a jamais douté de l’équilibre familial. Alors quand ses parents vendent leur pépinière pour aller rénover une vieille ferme suédoise, le jeune homme ne voit aucune raison de s’inquiéter. Et pourtant. Un matin, Daniel reçoit un appel de son père :  » Ta mère ne va pas bien. Elle imagine des choses terribles, terribles…  » Puis de sa mère :  » Ton père est un homme dangereux et un menteur.  » Qui croire ? Bientôt sa mère déboule dans l’appartement londonien qu’il partage avec son compagnon, dont ses parents ignorent l’existence. Elle veut parler, prouver à son fils qu’elle n’est pas folle. Une ferme isolée dans la campagne suédoise ; un couple ruiné ; un voisin décidé à leur rendre la vie impossible ; une jeune fille disparue ; la découverte d’un lieu de débauche ignoble ; des menaces de mort ; un cauchemar qui se répète sans fin. Et un mari qui cacherait un jeu diabolique… Qui dit la vérité ? Que se passe-t-il réellement sur ces terres nordiques ? Que sont ces preuves que sa mère prétend avoir accumulées ? Son père est-il un dangereux psychopathe ? Et surtout, comment Daniel a-t-il pu se voiler la face aussi longtemps sur les siens ?

Ce livre a longtemps fait partie des reliques de ma pile à lire. Il trônait dans l’étagère dédiée depuis de nombreuses années et j’ai enfin pris mon courage à deux mains pour l’en sortir. J’avais acheté ce livre suite à une recommandation de lecteur lorsque je recherchais des thrillers psychologiques avec un twist final mais j’avais bien vu sur Livraddict qu’il n’était pas si bien noté que ça… Du coup, verdict?

Finalement, il s’agit d’un livre de 384 pages qui se lit assez facilement et dont j’ai aimé découvrir l’intrigue. Ce n’est toutefois pas un énorme coup de coeur. Il y a quelques longueurs par moments et il n’y a, certes, pas beaucoup d’action. Toutefois, il s’agit véritablement d’un thriller psychologique.

C’est un thriller bien construit avec un récit bien oppressant. Pendant de nombreuses dizaines de pages, nous nous retrouvons, comme le personnage principal, Daniel, coincé entre le récit du père et le récit de la mère. Qui dit vrai? Paranoïa, folie ou réalité? Pour découvrir la vérité, le lecteur est amené à retracer les derniers mois de la vie de la famille où les parents de Daniel ont notamment déménagé dans un petit village suédois et où la mère a du faire face à quelques vieux démons. L’auteur veut nous montrer que nous ne connaissons que trop peu les personnes qui nous sont les plus proches.

J’ai été très touchée par la fin du livre et notamment les notes de l’auteur qui explique que cette histoire s’inspire de sa propre expérience. Le thème soulevé dans les dernières pages a fait écho en moi et je ne peux avoir que de la sympathie et de l’empathie pour l’auteur et sa famille.

16/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s