20/20, 2020, Christian Niemec, contemporain, Ludovic Manchette, Policier

Alabama 1963 – Ludovic Manchette, Christian Niemec

  • Titre: Alabama 1963
  • Auteur: Ludovic Manchette, Christien Niemec
  • Date de publication: 2020
  • Langue française
  • Pages: 384
  • Genre: Contemporaine
  • Maison d’édition: Cherche-Midi

Birmingham, Alabama, 1963. Le corps sans vie d’une fillette noire est retrouvé. La police s’en préoccupe de loin. Mais voilà que d’autres petites filles noires disparaissent… Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d’enquêter pour le père de la première victime. Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s’interroge : « Les petites filles, ça disparaît pas comme ça… ». Deux êtres que tout oppose. A priori.

J’ai lu Alabama 1963 et c’est une vraie pépite de 2020 ! J’ai savouré ce roman de la première à la dernière page. Écrire un livre à quatre mains françaises sur la ségrégation aux États-Unis dans les années 60; le pari était très risqué. Et pourtant, quelle réussite ! Ceux qui cherchent une fresque comme La Couleur des sentiments seront peut-être déçus, tout comme ceux qui cherchent une thèse de doctorat sur la ségrégation aux États-Unis, mais pour les autres, foncez !

Les deux auteurs travaillent en collaboration depuis de nombreuses années dans le cinéma et plus particulièrement dans l’adaptation des dialogues de films et de séries américains. Cela ne m’étonne pas du tout car les dialogues sont d’une rare qualité; c’est un régal ! Je suis sûre que ce roman serait un scénario très prometteur pour une adaptation cinématographie.

L’autre point fort de ce livre, ce sont les personnages qui sont très intelligemment dépeints. Peut-être un brin caricatural, le détective Bud Larkin parvient tout de même à se faire sa petite place dans notre coeur de lecteur. Et pourtant, cela démarrait mal ! La vie d’Adela Cobb, cette femme de ménage noire, vaut la peine d’être lue par le plus grand nombre. Adela travaille quelques jours par semaine chez différentes patronnes, ce qui nous offre la plongée terrible dans un monde raciste où les blancs (mais pas tous) sont d’une cruauté sans nom. Des suppositions, des préjugés, des mots « dits comme ça » qui illustre ce racisme ordinaire permis par les lois Jim Crow encore en vigueur en 1963 aux États-Unis et qui nous rappellent que ce monde qui parait si lointain ne l’est pas tout à fait. Les personnages sont tous touchants, blancs, noirs, peu importe, certains valent la peine, d’autres non et cela sans rapport avec leur couleur de la peau. J’ai aimé que les auteurs ne tombent pas dans les écueils du genre, certaines scènes sont terribles mais pas glauques. L’enquête sur la disparition des petites filles noires passerait presque au second plan, tant les personnages font le coeur et l’épaisseur de l’histoire. La résolution de l’intrigue serait même un peu décevante, mais il n’en est rien. En résumé, une superbe histoire où j’ai beaucoup pleuré en tournant les dernières pages et cela m’arrive assez rarement pour que je le souligne.

20/20

2 réflexions au sujet de “Alabama 1963 – Ludovic Manchette, Christian Niemec”

Répondre à Yvan Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s