Dans les brumes du mal – René Manzor

dlbdm

glitter_969ecc59e5

  • Titre: Dans les brumes du mal
  • Auteur: René Manzor
  • Date de publication: 2016
  • Langue française
  • Pages: 399
  • Genre : Thriller 
  • Maison d’édition: Calmann-Lévy

glitter_2f6db95332

La mère de Tom est morte. Et Tom a disparu. Tom, mais aussi John, Michael et Lily. À chaque fois, un enfant est enlevé et sa mère assassinée. Dahlia Rhymes, agent du FBI spécialisée dans les crimes rituels, s’invite dans l’enquête. Bien que Tom soit son neveu, elle ne l’a jamais vu car elle a rompu toute relation avec sa famille depuis vingt ans. Il aura fallu ce drame pour la ramener vers les brumes inquiétantes de sa Caroline du Sud natale.
En retrouvant les marais et les chênes séculaires, Dahlia retrouve aussi Nathan Miller, un ancien gamin des rues devenu un des meilleurs flics de Charleston. Ensemble, ils se lancent à la recherche des enfants perdus, sans autre indice que le fragile témoignage d’un jeune voisin : pour lui, Tom a été la victime d’une malédiction vaudou, car il a vu rôder autour de sa maison un shadduh, une ombre. Une ombre qui a peut-être englouti les enfants à jamais.

glitter_64ebd2bf87

Une relique de ma Pile à Lire… Je n’avais vraiment pas envie de me lancer dedans… Je ne sais pas, je l’ai acquis dans un salon, la rencontre avec l’auteur m’a plu et a, en même temps, cristallisé une réticence à l’idée de démarrer ma lecture.

Confinement oblige, je dépoussière ma PàL et je commence le livre…

Bon, ce n’est pas si mal, soyons honnête… Déjà, il s’agit d’une livre facile à lire, à l’écriture fluide. L’objet contient moins de 400 pages, la libération arrivera vite.

De quoi ça parle? Le roman traite plusieurs disparitions d’enfants. Ils sont tous capturés par une sorte d’ombre. Rien de fantastique ici, l’ombre est bel et bien un individu; un peu étrange, certes.

L’ambiance du roman est intéressante. Caroline du Sud, région marécageuse, alligators et rites vaudous… Si l’atmosphère sudiste peut être propice aux meilleurs thrillers, je trouve qu’elle n’est qu’un alibi à un décor intéressant pour l’auteur mais qui n’arrivera jamais à la cheville d’écrivains étatsuniens pur jus.

Spoiler alert

Ré-écriture sombre de l’histoire de Peter Pan, ce roman traite de la maltraitance des enfants… Je trouve dommage de savoir cela avant de commencer la lecture car cela enlève beaucoup de l’effet de surprise propre à la découverte de l’histoire. L’écriture agréable et concise de l’auteur m’a permis de ressortir plutôt satisfaite de ma lecture, et surtout soulagée d’en démarrer une nouvelle.

glitter_a8d5562318

14/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s