17-18-19/20, 2019, Robert Madial, thriller

Parallèles, tome 1: Noces d’ombre – Robert Madial

416NfsFLQLL._SX322_BO1,204,203,200_

glitter_969ecc59e5

  • Titre: Parallèles, tome 1: Noces d’ombre
  • Auteur: Robert Madial
  • Date de publication: 2019
  • Langue française
  • Pages: 392
  • Genre : Thriller
  • Maison d’édition: Éditions Cratère

glitter_2f6db95332

Elise, Louise et Eliane partagent sans le savoir le même secret, quand Nathalie, célèbre présentatrice de télévision, tentera de le percer, leur vie va voler en éclats, malheureusement, il n’y aura pas que la leur.
Dans un jeu de dupes où tout le monde trompe tout le monde et où tout le monde se trompe, Nathalie réussira-t-elle à échapper aux tueurs qui la traquent ? Réussira-t-elle à échapper à son passé ?
Vous trouverez dans cette histoire enfance et tristesse, haine et violence, amour et amitiés, mensonges et passions, mais vous ne trouverez ni morale ni justice parce qu’il n’y en a pas.

glitter_64ebd2bf87

Agréablement surprise par cette lecture qui m’a conquise dès le premier chapitre après un prologue très intriguant. J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteur qui parvient à entraîner le lecteur dans une histoire prenante et surprenante.

Je regrette souvent le manque de densité dans les thrillers et ce n’est pas le cas ici. La narration – sur plusieurs temporalités – comme les personnages sont riches et bien construits. Les personnages, très engageants, sont bien développés. Que ce soit l’énigmatique Étienne Vallier – héros ou vilain, difficile à savoir – ou la mystérieuse Nathalie – même interrogation, elle n’est pas sans faire penser à la badass Lisbeth Salander –  il est très difficile de percer en avance les secrets de leurs histoires.

Élaboré sur l’idée d’une trilogie, ce premier tome pose les jalons d’une histoire prometteuse. Cette introduction, aboutie, met la barre assez haute. Quoi qu’il en soit, le pari est réussi car au terme des 392 pages, le lecteur a envie d’en savoir plus. J’aurais peut-être préféré avoir un livre de 700 pages plus concis avec une histoire terminée plutôt qu’une trilogie, car l’ensemble reste un peu bavard et souffre de quelques longueurs par moments.

Si je devais émettre quelques critiques sur l’objet livre, je dirais déjà que la 4è de couverture est un peu décevante. Elle ne reflète pas vraiment le style pourtant abouti de l’auteur et elle a le défaut d’en dire trop (personnages non présents dans le tome) tout en restant beaucoup trop évasive sur le contenu très intéressant du bouquin. Je pourrais aussi émettre quelques réserves sur les couvertures qui, il faut le dire, ne sont pas très modernes.

En bref 

Je vous recommande vivement ce roman qui plus est si vous voulez soutenir un auteur auto-édité qui a peu de choses à envier aux locomotives du thriller français.

glitter_a8d5562318

17/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s