10 et moins/20, 2020, contemporain, Louise Mey

La Deuxième femme – Louise Mey

deuxiemefemme

glitter_969ecc59e5

  • Titre: La Deuxième femme
  • Auteur: Louise Mey
  • Date de publication: 2020
  • Langue française
  • Pages: 330
  • Genre : Contemporaine
  • Maison d’édition: Éditions du Masque

glitter_2f6db95332

Sandrine ne s’aime pas. Elle trouve son corps trop gros, son visage trop fade. Timide, mal à l’aise, elle bafouille quand on hausse la voix, reste muette durant les déjeuners entre collègues.
Mais plus rien de cela ne compte le jour où elle rencontre son homme, et qu’il lui fait une place. Une place dans sa maison, auprès de son fils, sa maison où il manque une femme. La première. Elle a disparu, elle est présumée morte, et Sandrine, discrète, aimante, reconnaissante, se glisse dans cette absence, fait de son mieux pour redonner le sourire au mari endeuillé et au petit Mathias.
Mais ce n’est pas son fils, ce n’est pas son homme, la première femme était là avant, la première femme était là d’abord. Et le jour où elle réapparaît, vivante, le monde de Sandrine s’écroule.

glitter_64ebd2bf87

Cet avis sera extrêmement négatif. Si les avis négatifs te défrisent, tu peux t’arrêter là.

J’avais adoré Embruns de Louise Mey, un roman noir surprenant et avec des twists à te retourner le cerveau… L’autrice est d’ailleurs très sympathique et talentueuse par ailleurs; il ne s’agit pas de remettre cela en cause dans cet article.

Déjà, première chose qui m’a déçue, c’est qu’il ne s’agit pas du tout d’un thriller ni d’un roman noir. Quelle déception! Je trouve que ce roman, en tant qu’objet médiatique (en librairie ou sur les réseaux sociaux), ne peut pas déplaire et rien que pour cela; il peut déjà agacer.

Qui peut dire en 2020 que dénoncer les violences conjugales ou les féminicides est une mauvaise chose? Personne. Écrire un livre sur le sujet qui n’apporte rien de plus que toutes les histoires vraies (et malheureuses) qui existent déjà, je trouve que cela a peu de sens.

J’attendais mieux, le personnage semblait bien construit dès le départ mais le soufflé retombe bien vite. Ce petit roman n’a pas assez de densité pour pouvoir réaliser une vraie fresque de ce que peut être la mainmise d’un pervers narcissique… D’ailleurs, je regrette que l’ensemble soit assez grossier voire cliché. Toutes les violences conjugales ne sont pas l’apanage des pervers narcissiques…

Je trouve ce livre finalement pas très bien écrit et un peu trop facile. Je déteste ces livres écrits pour dénoncer un fait de société d’actualité qui fera forcément le buzz. Dans ma bibliothèque des livres à jeter, je le classe à côté de La Tresse de Laetitia Colombani.

 Il ne s’agit évidement que de mon avis et je suis bien heureuse qu’il puisse plaire et éveiller quelques consciences.

glitter_a8d5562318

5/20

1 réflexion au sujet de “La Deuxième femme – Louise Mey”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s