17-18-19/20, Donato Carrisi, Policier, thriller

La fille dans le brouillard – Donato Carrisi

couv44140681

glitter_969ecc59e5

  • Titre: La fille dans le brouillard
  • Titre original: La ragazza nella nebbia (Italien)
  • Auteur: Donato Carrisi
  • Genre: Thriller
  • Parution: 2016 (grand format), 2017
  • Pages: 344
  • Maison d’édition: Le Livre de Poche

glitter_2f6db95332

Une jeune femme est enlevée dans un paisible petit village des Alpes italiennes. Le coupable est introuvable, et voilà que la star des commissaires de police, Vogel, est envoyé sur place. De tous les plateaux télé, il ne se déplace jamais sans sa horde de caméras et de flashs. Sur place, cependant, il comprend vite qu’il ne parviendra pas à résoudre l’affaire, et pour ne pas perdre la face aux yeux du public qui suit chacun de ses faits et gestes, il décide de créer son coupable idéal et accuse, grâce à des preuves falsifiées, le plus innocent des habitants du village : le professeur d’école adoré de tous. L’homme perd tout du jour au lendemain (métier, femme et enfants, honneur), mais de sa cellule, il prépare minutieusement sa revanche, et la chute médiatique de Vogel.

glitter_64ebd2bf87

Le roman est original car il ne repose pas exclusivement sur l’enquête autour de la disparition d’une jeune fille – ce qui est pourtant en filigrane du récit – mais plutôt la façon dont la police, les médias et l’opinion publique fabriquent un fait divers. Ce thème est d’ailleurs extrêmement bien traité par l’auteur !

Le problème avec ce roman, c’est qu’on sort du schéma classique de l’enquête, ce qui donne parfois cette impression de lenteur et de ne pas avancer… De plus, le quiproquo sur les personnages les rendent antipathiques et il devient difficile de s’y attacher, mais c’est bien le but de la manoeuvre !

La fin du roman est captivante et j’ai tout de même eu de belles surprises ! Le personnage du professeur comme celui du commissaire de police, bien qu’un peu agaçants à première vue, s’avèrent être tout en relief.

J’ai regardé quelques jours après l’adaptation cinématographique avec notamment Jean Reno, réalisée par Donato Carrisi lui-même et je l’ai trouvée très bien, plus concis et plus simple à appréhender. Bref, j’aurais pu me passer de la lecture que j’ai trouvé parfois un peu lente à démarrer !

Le brio de l’auteur réside non pas dans le tumulte des péripéties et des twists mais sur la façon originale de développer une histoire qui restera assurément dans mon esprit pendant longtemps !

glitter_a8d5562318

17/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s